0%

FACEBOOK FEED

Posted By: Princess Rose On:


Welcome on Princess Rose’s page on Facebook 🎹🎶🎤🇮🇩❤🌹💙🌎@rosetheprincessoftheenvironment

🌕🌺 Pink Super Moon 🌺🌕 ...

View on Facebook

😎🌎😍

Rockin'1000
✔ 1.200 musicisti hanno suonato nelle loro case “Una musica può fare” di Max Gazzè.
✔ 100.000€ donati alla Protezione Civile.
Insieme ad Aperol Spritz per #TogetherWeCan: ce l'abbiamo fatta!
Ma possiamo fare ancora di più! Se vuoi unirti a noi puoi partecipare alla donazione, la raccolta è ancora aperta:
IBAN IT84 Z030 6905 0201 0000 0066 387
Causale: Together We Can
Intestatario: Protezione Civile
Info su aperol.it.
#TogetherWeCan
...

View on Facebook

🌺 The Princess and the piano 🌺
Once upon a time, on the green hills of the Emerald Isle, the singing princess for the planet was sent in exile with her piano, red roses and a candle.
There, she played her piano for the moon and the sun. She sang for the golden rose that grew under the rainbow, for the puffins and the whales.
In the Sweet Land of her Heart, the princess could see the daffodils, smell the grass, walk in the fairy forest, sea the sky of fire and most of all, feel the power of the Atlantic. The princess even climbed the highest mountain of the shore to reach purple sky, this unique moment each evening, when the moon sang for the sun, her moonlight serenade...
The tale of the earth started this way... one day... on a shore... since then, it never ended... in the name of love.

#LetItBe
www.facebook.com/rosetheprincessoftheenvironment/videos/216810529639493/

#Skyfall
www.facebook.com/rosetheprincessoftheenvironment/videos/244269706961921/
...

View on Facebook

Mario LorentzIn this video, I am exploring the area around San Francesco Monastery in Fiesole, Italy. The view from here was just amazing and you can see all of Florence from up here. This video is from February 2020. ...

View on Facebook

💙🌈💙 Skyfall 💙🌈💙

#StrongTogether #People #Earth #Love #MusicIsAlwaysByYourSide
...

View on Facebook

🇲🇨❤🇲🇨Dans la période difficile que nous traversons, où le cours de nos vies demeure en suspens, LL.AA.SS. le Prince Albert II et la Princesse Charlène remercient toutes les personnes qui font face avec force et détermination à cette terrible épreuve.

Le Prince Souverain et Son épouse souhaitent que le message de solidarité ci-dessous puisse être relayé très largement en Principauté de Monaco.

"Poursuivons dans ce bel esprit d’unité, de solidarité avec courage et patience - Je compte sur vous.
Let us keep the spirit of unity and solidarity flowing with courage and patience. I rely on all of you.

#strongtogether #restezchezvous #stayathome #reseaumalizia #monacomissyou #mymontecarlo @Guillaumebarclay @mroneteas
...

View on Facebook

😍
www.instagram.com/p/B-gaFE7AGza/?igshid=11f4ovysxtixw
...

View on Facebook

Rencontre des Sites historiques Grimaldi de MonacoEn raison de la pandémie qui frappe notre si belle planète, c’est avec un grand regret que nous vous annonçons que la 3ème Rencontre des Sites historiques Grimaldi de Monaco ne pourra pas avoir lieu en juin prochain.

Nous vous donnons d’ores et déjà rendez-vous sur la Place du Palais en juin 2021 🗓 !
...

View on Facebook

Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo🎬 Série #musiciensisolés

En cette période de confinement, on aime faire le rapprochement avec nos plus grands génies musicaux. Découvrez cette série réalisée par #AndréPeyrègne, spécialement pour vous ! Bonne lecture 🎁

#3 : Schumann à l’asile

Il faisait froid, en ce 27 février 1854, à Düsseldorf. Il pleuvait, même. Dans sa maison de la Bilkerstrasse, Robert Schumann sommeillait sous la surveillance de sa fille Marie, âgée de 12 ans. Dans la pièce voisine, son épouse Clara, enceinte de son huitième enfant, recevait le docteur Hasenclever et le compositeur Albert Dietrich venus prendre de ses nouvelles. Depuis quelques jours, en effet, Schumann souffrait d'hallucinations auditives. Il prétendait avoir entendu les anges lui dicter le thème de ses ultimes « Variations des esprits ».
Pendant que Clara reçoit ses invités, Schumann se lève sans que Marie s’inquiète, ouvre doucement la porte et sort en peignoir et en pantoufles. Il traverse la ville sous la pluie et arrive sur les berges du Rhin. Ce fleuve le fascine. Il lui a consacré une œuvre trois ans plus tôt, la « Symphonie Rhénane ». Le courant, épais et noir, absorbe son regard, l’hypnotise. D’un coup, il se jette à l’eau.
Heureusement, des bateliers sont là et le sauvent.
« Une crise de démence, diagnostiquera le docteur Hasenclever ! »

Au matin du 4 mars, le médecin assisté d’un infirmier fait monter Schumann dans un fiacre et prend la route de l’asile d’Endenich, près de Bonn, à 80 kilomètres de là. Le compositeur sera interné. Il restera là jusqu’à sa mort…
Le mal dont souffrait Schumann n’était pas récent. Dès l’adolescence, il avait été sujet à des troubles nerveux. Il souffrait également d’un dédoublement de la personnalité. Deux personnages luttaient en lui : Eusebius le doux et Florestan le fougueux. Il les décrivit en musique dans son célèbre « Carnaval », composé à l’âge 24 ans.
Deux événements le poussèrent vers la folie. Le premier : la paralysie de la main, occasionnée à 20 ans par une machine mal réglée qu’il avait inventée pour accroître sa virtuosité. Le second : la séparation d’avec Clara, à l’âge de 27 ans, imposée par le père de celle-ci. Les amoureux ne purent se marier qu’au bout de quatre ans, à la suite d’un procès gagné contre le père.

En 1852, il dut démissionner de son poste de directeur de l’orchestre à Düsseldorf, étant un mauvais chef, sans autorité, sujet à des absence en pleines répétitions.
Par la fenêtre de l’asile dans lequel il a été enfermé, à Endenich, la vision de la campagne l’apaise. Dans sa chambre où il dispose d’un piano, il écrit des accompagnements pour les Caprices de Paganini, compose. (Ses œuvres seront détruites par la suite).
Il espère sortir rapidement. Vain espoir !

Loin de lui, la vie se poursuit. Clara, enceinte, accouche sans qu’il le sache.
Il lui écrit :
« O si je pouvais vous revoir, vous parler encore une fois. Mais la route est si longue ! Je voudrais savoir tant de choses, comment est la vie, où vous habitez, et si tu joues aussi magnifiquement qu’autrefois… Pourrais-tu m’envoyer des poèmes de Scherenberg, quelques vieilles collections de ma Revue, mes conseils aux musiciens, du papier à musique ? »
Clara ne viendra pas. Après son accouchement, elle dut reprendre sa vie de musicienne. Elle avait sept enfants à nourrir (un était mort en bas âge), dont un bébé et une fille de trois ans.

Schumann se sent seul. Il voyage en feuilletant un atlas.
« J’aimerais aller en Asie. Le Rhin coule-t-il en Asie ? »
Peu à peu, il perd la tête, les souvenirs s’effacent, il oublie les prénoms de ses enfants.
Parfois il devient violent. On est obligé de l’attacher.
Brahms lui rend visite :
« - Bonjour Monsieur !
- C’est moi, ton ami, Johannes !... »
Il ne l’a pas reconnu.

À partir du printemps 1856, il refuse de se nourrir. Il brûle les lettres de Clara.
Le 23 juillet, le docteur Richarz télégraphie à Clara : "Si vous voulez trouver votre mari encore vivant, venez en toute hâte."
Elle accourt. « Il m’a souri, écrira-t-elle plus tard, et d'un grand effort m'enserra dans ses bras. Je ne donnerais pas cette étreinte pour tous les trésors du monde »
Schumann mourut le 29 juillet 1856.
« La musique est ce qui nous permet de nous entretenir avec l’au-delà, avait-il dit un jour... »

© André Peyrègne • La Lettre du Musicien
...

View on Facebook

Camilla di BorboneLontano dagli occhi ma vicino nel cuore 💙 ...

View on Facebook

Camilla di BorboneSi seulement nous pouvions savoir quand est-ce que nous recommencerons à se saluer en se serrant la main, en se tenant affectueusement dans les bras ou en s’embrassant.... ...

View on Facebook

🌺 Let it be 🌺

Singer: Rose, The Princess of The Environment
Music: Sing King Karaoke.
...

View on Facebook

You, my Blue Prince...How are you?
💙....
...

View on Facebook

🌺 Gorgeous 🌺👄 Spring is coming, the perfect moment to start the making of a pretty dress 👄

#LimeesDesign #SpringDress #LifeStyle #LadyInPink
...

View on Facebook

DISCOVER MORE...
Play Cover Track Title
Track Authors